09 84 56 95 95

Mes Principes de Thérapie

Définir quelles sont mes approches, c’est avant tout dire qui je suis en tant que psychopraticien et comment s’organise ma pratique.

 

Mon approche principale est l’Analyse Transactionnelle.

Qu’est que l’Analyse Transactionnelle ?

C’est à la fois une théorie de la communication interpersonnelle, basée sur l’analyse des transactions (une transaction est une unité d’échange verbal et ou non-verbal entre deux personnes) ainsi qu’une théorie psychologique de l’intra-psychique qui a été crée par Eric Berne (psychiatre 1910-1960). Berne a développé l’AT à partir des concepts psychanalytiques qu’il avait intégré.

Je dirais que je pratique une psychothérapie en AT psycho-dynamique, relationnelle et intégrative.

 L’approche psycho-dynamique.

Cette approche se base sur l’idée que la psychopathologie et les conflits psychiques prennent naissance dans des expériences infantiles non satisfaisantes, que ses conflits ne sont pas conscientisés chez les personnes, et qu’ils peuvent à tout moment de la psychothérapie surgir dans la relation thérapeutique patient/thérapeute par l’intermédiaire du transfert/contre-transfert. Cet aspect est très en lien avec la psychanalyse.

L’approche relationnelle.

Cette approche est issue du développement de William CORNELL, d’Helena HARGADEN et Charotte SILLS. Elle se base sur l’idée que c’est la relation dans le processus thérapeutique qui est le facteur principal de changement et de guérison. Ainsi le thérapeute AT relationnel met de l’attention au fait de voir émerger les processus inconscients qui ont lieu  continuellement dans la dynamique relationnelle qui le lie à son patient, et invite aussi son patient à en être attentif. Dans cette approche, le thérapeute va lui aussi être transformé par la relation thérapeutique.

L’approche intégrative

Cette approche est issue du développement de Richard ERSKINE, Rebecca TRAUTMANN et Janet MOURSUND. Elle se base sur l’idée que le besoin d’attachement et de relation est un besoin humain fondamental, et par conséquent, que toute pénurie, rupture ou traumatisme du plein contact relationnel sont la cause principale des « psychopathologies ». C’est donc en recréant du plein contact relationnel, en réparant les traumatismes relationnels lors de la psychothérapie à travers la relation patient/thérapeute que le changement et la guérison deviennent possibles.